Banner
Home GenWiki Zeitschrift Regional Datenbanken DigiBib DES Software Mailinglisten Forum Vereine Links Hilfen/FAQs
GEDBAS FOKO GOV OFBs Adressbücher Familienanzeigen Grabsteine Totenzettel Verlustlisten 1. WK Literatur Metasuche

Home > Banques de données > Parentés et filiations locales > Strümpfelbach

Spacer Spacer
:: Écussons


 
:: Fonctions
Pfeil Liste des noms de famille
Pfeil Lieux de naissance des personnes étrangères
Pfeil Lieux de déces des personnes émigrées
 
:: Statistics
15.645 personnes
3.745 famille
 
:: Langues
Deutsch Deutsch
English English
Dansk Dansk
Español Español
Magyar Magyar
Lietuviškai Lietuviškai
Nederlands Nederlands
Polski Polski
Româneşte Româneşte
Русский Русский
Svenska Svenska
Slovenčina Slovenčina
Norsk Norsk
Português Português
Česky Česky

Parentés et filiations locales Strümpfelbach

Étude sur le Registre de Famille de Strümpfelbach couvrant la période d’env. 1750 à 1950


À Strümpfelbach, les registres des baptêmes débutent le 14-07-1558, les registres de mariage le 12-03-1565 et les registres de décès le 24-04-1583.  Les Archives de l’Église protestante de Stuttgart-Möhringen ont mis à la disposition des microfilms : ceux des  registres des baptêmes vont jusqu’au  05-01-1890, ceux des  registres des mariages  jusqu’au 19-12-1878 et ceux des  registres de décès  jusqu’au 29-11-1938. En  plus, les Archives de l’Église ont créé une copie CD des registres  de famille Nos 3 à 987 qui couvrent la période d’environ 1750 (données isolées) à 1870.

Grâce aux changements des lois d’État civil (PstG),  les Archives de Weinstadt pouvaient acquérir les registres principaux des baptêmes de 1876 à 1898, ceux des mariages de 1876 à 1928 et ceux des décès de 1876 à 1972. Ces données aussi furent intégrées dans le projet du registre de famille local. En octobre 2011,  fut confié aux Archives locales un relevé de tombeaux constitué en 1959 et transféré en 2008 dans une banque de données par l’État civil de la ville de Weinstadt. Ce relevé comprend les noms d’environ 1400 citoyens de Strümpfelbach y enterrés à partir de 1850. Grâce à d’autres données des Archives locales,  des informations au sujet des soldats morts  dans les guerres pouvaient être établies. Il est prévu de publier ces informations par des listes séparées. Pas mal de données pouvaient être tirées de listes de citoyens, des fiches de déclarations, des files établies lors du rationnement de l’habitation après la guerre et encore d’autres documents des Archives locales.  Parfois des événements connus par d’autres documents furent intégrés exemplairement et en raccourci dans les données des familles. (Les sources correspondantes furent chaque fois indiquées pour éviter le besoin d’un index des sources supplémentaire.)

La chroniqueuse locale, professeur d’école en chef et citoyenne d’honneur Sofie Weishaar de Strûmpfelbach avait légué de nombreuses feuilles manuscrites aux Archives de Weinstadt. Elle voulait faire éditer un registre de famille local par la maison d’édition Walter.  Cependant, ses nombreuses feuilles sont peu claires et incomplètes. Dans le cas de familles locales plus anciennes, il n’y a que des listes de naissances, de décès et de mariages sans explications ultérieures,  et des enfants féminins ou décédés jeunes ne sont pas inscrits ou notés sans dates.

Il n’y a pas de différenciation dans l’enregistrement des naissances et des baptêmes. De même, en règle générale, on n’a pas différencié les dates de décès et les dates d’enterrement. Les indications des lieux furent conformées autant que possible aux noms de lieux d’aujourd’hui, sans toutefois appliquer les changements de noms suite à la Réforme communale (par ex., Stetten im Remstal ne fut pas produite comme Kernen, ni Grunbach comme Remshalden ). Cependant, les faubourgs annexés plus tard à la grande ville de Stuttgart furent cités avec leurs nouveaux noms même si au moment de la citation ils constituaient encore des municipalités autonomes  (par ex., Untertürkheim fut produite comme Stuttgart-Untertürkheim et Münster comme Stuttgart-Münster).

Le travail d’exploitation des manuscrits, en partie difficilement lisibles, est encore inachevé. À ce stade, peu de familles sont restituées en remontant jusqu’aux débuts des registres de l’Église.
Les registres de l’Église datant de l’époque entre 1800 et 1750 n’ont pas encore été exploités complètement non plus.

Dans le cas de registres de famille locaux des erreurs sont inévitables. L’interprète demande donc un pardon bienveillant. Une actualisation continuelle est prévue à un moment ultérieur. Pour cette raison, ce registre-ci de famille local fut désigné comme Étude.

Mes remerciements vont aux Archives de l’Église à Stuttgart qui ont mis à ma disposition deux CD des registres d’Église digitalisés, à Monsieur le Dr. Breyvogel qui généreusement m’a permis  la consultation des Archives de la ville de Weinstadt, à Monsieur le Pasteur Kaschler de la cure protestante de Weinstadt-Strümpfelbach, aux employées de la mairie de Strümpfelbach, aux autres chercheurs de famille de la région qui m’ont soutenu de façon continue et, avant tous, Messieurs Martin Goll de Beutelsbach et Martin Klöpfer de Endersbach. Mes remerciements particuliers vont  aux collaborateurs du groupe Recherche de famille et héraldique de la Fondation de l’Oeuvre Sociale des Chemins de fer allemands. Je suis membre fondateur de ce groupe et j’y ai acquis mes connaissances de base.

Quant aux armoiries : le village de Strümpfelbach situé à un bras latéral de la Rems et  doté de nombreuses maisons en colombage classées et de vignobles remarquables, n’avait pas d’armoiries, seulement un ancien emblème de bourgade. Les armoiries représentées ici furent autorisées en 1935.


:: Autres liens
Pfeil Pays Fédéral Baden-Württemberg
Pfeil Rems-Murr-Kreis
Pfeil Strümpfelbach dans le répertoire généalogique local GOV
Pfeil Strümpfelbach in Wikipedia
Pfeil Position géographique, Plan de ville Strümpfelbach
:: Contact
Pour toute information complémentaire concernant ces données ainsi que toute information supplémentaire, correction ou question, contactez s'il vous plaît:
Dietrich Paulini